Le captcha vidéo : plus pratique, plus sûr et nouveau support de publicité en ligne

Contre le spam des commentaires, et pour s’assurer qu’un formulaire est bien rempli par un humain, un des moyens le plus employé sur le web est le Captcha : ces textes ou phrases souvent incohérentes qu’on ne peut copier-coller puisqu’ils sont dans des images. Mais face aux robots et aux logiciels de reconnaissance de caractère OCR de plus en plus perfectionnés, il faut complexifier les motifs présentés.

Comment ne pas gêner l’utilisateur au point de le perdre ? NuCaptcha propose le Captcha vidéo, plus agréable et plus sécurisé.

Captcha est l’acronyme de Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart . C’est une sorte de test de Turing qui consiste à demander une action humaine que des robots ne peuvent pas réaliser.
Mais au fur et à mesure que les robots de spam se sont adaptés et ont perfectionnés leurs OCR ( ou d’autres moyens *), les Captchas ont dû devenir plus complexes pour garder leur efficacité. On voit donc maintenant des mots avec des lettres entremêlés, des dégradés, des pixellisations, des flous, mais le problème c’est qu’ils sont parfois devenus presque ilisibles, même par les humains !

Captchas aux lettres entremêlées, difficiles à déchiffrer ( image NuCaptcha )

NuCaptcha propose un nouveau modèle : le Captcha animé, notamment en utilisant la vidéo. L’animation fait que les lettres arrivent à se détacher de temps en temps, ce qui permet de les distinguer plus facilement. La difficulté est moindre, et 97% des utilisateurs réussiraient à le déchiffrer du premier coup, alors que le taux de réussite d’un Captcha traditionnel serait de 80% au premier essai et de 15% la seconde fois.

Captcha vidéo, l'animation des lettres permet de mieux les distinguer

Pour renforcer le système, ils y adjoignent une connexion sécurisée SSL, et une analyse du comportement de l’utilisateur pour rendre les séquences plus compliquées s’ils détectent une attaque.

La vidéo est streamée en H.264,  et le système l’intègre par un tag HTML5 si le navigateur le supporte, soit en Flash, voire passe à la version GIF animé.

Ce type de Captcha peut être une manière plus agréable d’attester de son « humanité », d’autant que des thèmes sont disponibles. Mais puisque des humains sont censés regarder le petit écran, pourquoi ne pas leur passer quelques publicités ? C’est prévu : la plateforme, dans sa version Engage, permet de monétiser les Captchas en plaçant des objets promotionnels dans les vidéos.

NuCaptcha Engage from Christopher Bailey on Vimeo.

(*) des pratiques consistent à utiliser de vrais humains pour déchiffrer des captcha en masse. Soit en les rémunérant ( voir Le système économique Indien de la résolution des captcha ), soit en les obligeant à résoudre un test préalablement extrait d’un autre site avant de pouvoir accéder à du contenu disons, attrayant …

Cette entrée a été publiée dans blog. Ajoutez le permalien à vos favoris.